Tendinite de l’épaule: les conseils à suivre avant l’entrainement

 Tendinite, ce mot tant redouté des sportifs, arrive fréquemment.

 La plupart des gens disent que le tir à l’arc c’est un sport facile, que
tout le monde peut le faire…

 Ouais, ça peut être vrai…, mais comme dans tout les sports, il y a des
règles à respecter.

 Afin de ne pas se faire mal physiquement, et adopter une bonne attitude mentale.

 On parle aussi de tendinites que ce soit au tennis, au badminton ou ailleurs…

 Mais savez-vous quelle est la tendinite qui touche le plus souvent les archers ?

 Je vous le donne dans le mille…!

C’est la tendinite de l’épaule.

 Savez vous pourquoi y en a t-il tant dans cette discipline?

 Découvrez maintenant quelques conseils simples pour l’éviter
sans trop d’effort.

Tendinite de l'épaule : les conseils à suivre avant l'echauffement

Tendinite de l’épaule : suivez ces conseils avant de tirer

La tendinite, qu’est ce que c’est?

 La tendinite est une inflammation assez douloureuse de certains
tendons comme ceux d’une épaule, d’un poignet ou d’un bras qui
peuvent être causées par des facteurs mécaniques, infectieux et alimentaires.

 Dans notre cas, les tendinites sont causées par le manque
d’échauffement
que la plupart des archers n’effectuent pas ou pas
correctement lors d’entraînement ou de compétitions.

 Dans le langage courant le terme de tendinite est abusivement
employé pour désigner toute
tendinopathie (ou tendon douloureux).

  L’inflammation d’un tendon est difficile à résorber, car le sang à
beaucoup de difficultés à passer dans les fibres pour venir réparer celui-ci,
c’est pourquoi une tendinite est longue à faire disparaître.

Quelles sont les causes de la tendinite de l’épaule chez  les archers ?

 Localement, les tendinites de l’épaule sont dues à un pincement de la
portion terminale des muscles de la coiffe des rotateurs de l’épaule, selon
Mathieu Lafontaine, ostéopathe du sport à Paris.

 En effet, cela est due à une position « anormalement haute » de la
tête de l’humérus contre l’acromion (partie osseuse de l’omoplate ou
se fixe la clavicule).

 Le geste de l’armé du bras provoque typiquement cette position et induit
un pincement de la partie terminale du sus-épineux ou du sous-épineux.

 Ces muscles sont majoritairement sollicités chez les archers et sont
la cause de vos douleurs.

 Les tendinites de l’archer peuvent également provenir de causes plus
éloignées, qui induisent une compensation de l’épaule à l’origine des
douleurs. 

 Les causes de la tendinite de l’épaule, chez les archers, provient du
manque d’échauffements, voici les types de tendinite :

  • les mouvements répétitifs
  • les mouvements trop intenses qui fatiguent le tendon
  • les malpositions articulaire
  • les infections dentaires (si si)
  • Une ancienne chute sur le coude ou encore le poignet
  • Une cicatrice d’opération sur le bras
  • Une hyperacidité corporelle d’origine alimentaire

Les causes de la tendinite de l'épaule chez les archers

 La tendinite apparaît généralement lorsque le tendon est « sur utilisé »
par le fait d’une répétition volontaire et fréquente de ce mouvement
d’élévation de l’épaule.

 Ces mouvements répétitifs et exagérés peuvent amener une fatigabilité
du muscle, car ces tendons sont très peu vascularisés.

Comment échapper à l’hospitalisation !

Médicalement, voici quelques solutions :

L’ostéopathie

 En complément de votre rééducation chez le kinésithérapeute, voir
un ostéopathe est fortement conseillé.

 En effet un ostéopathe spécialisé tendinite vous accompagnera dans
votre réadaptation
fonctionnelle en travaillant sur la cause de vos douleurs.

 Il travaillera sur un éventuel blocage articulaire local (manipulations
non invasives rassurez-vous) mais fera également une étude de votre
posture et de vos antécédents
afin de comprendre comment vous en
êtes arrivez à cette tendinite.

La kinésithérapie

 En règle générale, c’est la solution proposée par votre médecin, c’est
une thérapie basée
sur une série de 15 à 30 séances.

 Le but étant de vous mobiliser et de renforcer la coiffe des rotateur de
votre épaule afin
que vous puissiez lutter confortablement contre votre fragilité.

 Les méthodes sont diverses et la proprioception à la maison est souvent
indiquée en
complément.

 Ces deux thérapies sont complémentaires et indissociables afin de
favoriser un
rétablissement complet.

L’infiltration

 En cas d’échec des thérapies fonctionnelles c’est la 3ème solution proposée.

 Le but étant de diminuer l’inflammation de la bourse sous acromiale.

 C’est une méthode qui fonctionne, au moins à cours terme mais la
récidive des douleurs
est fréquente.

 L’intérêt de cette méthode est principalement un soulagement rapide
(en 2,3 jours), mais
cela ne règle pas le problème qui cause votre douleur,
d’où la réapparition fréquente des
douleurs.

Plusieurs solutions simple à mettre en place s’offre à vous :

Comment se prémunir des déchirures musculaire
et ligamentaire.

Bras Echauffement

 Sans aller dans les détails, car ce n’est pas le but recherché dans cet article,
vous devez prendre le temps d’effectuer votre échauffement.

 Pratiquez certains mouvements simples d’une dizaine de minutes avant
l’entraînement ou une compétition.

  • rotations lombaires
  • rotation des bras pour les deltoïdes, trapèzes...
  • cervicales
  • et surtout les étirements des bras vers l’arrière

 Cela ne suffit pas complètement mais permets aux paresseux d’éviter
plus tard une tendinite et / ou de lourdes interventions aux niveaux
des épaules
( muscles rotateur).

Mon Conseil

 Ces exercices préviennent la tendinite de l’épaule.

 Ils peuvent être également effectué le matin en vous levant pour démarrer
une journée sans douleurs.

 Regardez les chats ou les chiens, ils baillent et font des étirements.

 Alors faites de même…

 Ensuite, prenez un bon petit déjeuner pour renforcer votre calcium et
gagner de l’énergie.

 De plus, vous-vous sentirez vraiment mieux, positif et prêt à passer à
l’action, votre corps et votre mental s’en sentiront mieux.

 Voici une petite vidéo sur les muscles des épaules

 Si vous souhaitez en savoir plus sur la tendinite ou l’ostéopathie, voici
un lien : ostéopathie du sport à Paris

 Mettez en commentaire Vos 3 conseils que vous pratiquez le matin
ou au moment de vous entraîner, que vous soyez archer ou pas.



Si vous avez aimé  «  Tendinite de l’épaule: les conseils à suivre avant l’entrainement »,

 

 

Faites connaître cet article, likez sur votre réseau social préféré,

ou cliquez sur "j'aime" .  😉

 

 

 

(9 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Bonjour,

    Votre point de vue est intéressant, et vos explications sont cohérentes.
    Je suis de mon coté ostéopathe et j’ai rédigé un article sur les tendinites également : https://www.osteopathes.paris/tendinite-de-lepaule/
    L’ostéopathe en complément du kiné, permet en plus de vos exercices enoncés, de très bons résultats.

    Merci pour votre article

    1. Bonjour Mathieu,

      Merci pour votre commentaire, on peut le compléter avec votre aide si vous le voulez.
      amicalement,
      Richard

      1. Bonjour Richard,

        Je viens seulement de voir votre réponse, oui avec plaisir !
        Comment souhaitez vous procéder ?

        je vous laisse me contacter si vous le souhaitez mlafontaineosteopathe@gmail.com

        Belle journée à vous

    • cecile on 15 juin 2017 at 10 h 46 min
    • Répondre

    Bonjour,

    j’ai eu également une tendinite, mon épaule était hs, elle était tellement forte que j’ai du arrêter de pratiquer le tir à l’arc pendant plus de deux ans. Comment est-ce arrivé ? c’est simple, lors de ma première inscription dans un club, j’ai utilisé un arc d’initiation et ensuite je me suis offert mon arc, sauf que je n’ai pas eu de bons conseils lors de mon achat. ni par le club ni par l’archerie. résultat des courses, j’ai donc acheté un arc qui ne correspondait pas à ma morphologie (poignée trop grande, branches trop puissantes) j’ai peiné pendant des mois avec, je me suis re blessée et oui je suis têtue donc j’ai insisté et j’ai du m’arrêté complétement de tirer.

    Je ne vous cache pas que j’ai également changé de club.

    En 2016, je me suis inscrite dans un nouveau Club « la Fleche Etoilée « . petite structure ou les nouveaux sont bien pris en main. J’ai repris toutes les bases, du moins je tente d’effacer mes défauts qui étaient encrés. Ayant mal je compensais, donc mauvaise position, la totale …..
    Avec mon nouveau club, j’ai été bien conseillée, j’ai pu changer d’arc et je me suis offert le luxe pour éviter à mon bras d’arc un poids trop lourd la FiberBow.

    J’ai même pu faire des compétitions, j’ai repris gout au tir.

    Mais rien ne remplace un bon échauffement ainsi que des entrainements réguliers et une bonne hydratation.

    Cécile

    1. Bonjour Cécile,

      Quel courage, bravo.
      Vous avez eu le bon réflexe de changer de club, a partir du moment où les gens ne se remettent pas en question (je parle des entraîneurs et personnes de club), alors vous ne progressez plus.
      Les bons conseils sont biens rares, et les archers qui ont de la bouteille croient tout savoir et bien !
      Ils ont peut être de bons résultats, mais seulement pour eux, leur façon de tirer ne concerne qu’eux, ils ont tendances à l’oublier.
      du coup ils vous apprennent à tirer comme eux….
      Reprendre plaisir à pratiquer en faisant les gestes correctement est le plus important.
      soyez vigilante sur votre échauffement et tout ira bien, après, ce n’est que de la pratique, des essai d’amélioration et de la performance…
      richard

    • Un archer à plus de 580 en salle ;) on 17 février 2016 at 11 h 42 min
    • Répondre

    Bonjour, j’ai une amie qui s’est fait une tendinite à l’épaule, avec une puissance de 32 livres avec des branches Uukha, en revanche, je tire 46 livres, je ne m’échauffe que les poignets, je te tire deux trois fois sur mon arc à vide (sans lâcher la corde) et je ne me suis jamais blessé. (Dans le futur sûrement)

    Il ne faut pas craindre de passer au dessus de 40 livres même en salle, tout dépend du physique de l’archer et de sa puissance naturelle. D’ailleurs on fait quand même plus de points avec une bonne puissance, qu’avec une petite (je parle de puissance maitrisée)

    1. Bonjour …,
      oui, effectivement avec une puissance adéquat, les points seront un peu plus présent, mais à 18 m, 32 – 33 livres suffisent largement car si la puissance n’est pas maîtrisée, c’est à dire, facile à bander l’arc, sans contrainte, alors le jaune, même plus prêt ne sera pas forcement atteins.
      Par contre, là ou cela devient intéressant, c’est a 25 m, toujours en salle, réduire la courbe de chute favorise la précision.
      En ce qui concerne la tendinite, si une personne féminine prends trop vite trop de puissance, sans entretien physique préparatif, le risque est d’autant plus grand d’en avoir une.
      les gens pense que parce que cela semble simple, l’échauffement n’est pas vraiment nécessaire, Absurde !!.
      Regardez chaque vrai sportif, le temps qu’ils prennent à se préparer !
      Ce n’est pas anodin, de nos jours, nous ne sommes plus capable de courir un cent mètre sans être essoufflé, ou soulever des charges sans tout de suite souffrir…donc, un bon échauffement surtout au niveau des épaules est NÉCESSAIRE.

      merci pour votre commentaire, bonne journée.

    • Patricia on 30 septembre 2014 at 23 h 29 min
    • Répondre

    Bonjour,

    Indispensable l´échauffement avant le tir mais échauffement ne veut pas dire allongement. le principe est de réveiller les muscles, les secouer un peu, quelques rotations sans forcer, secouer les bras , les mains etc. ètant para-atlete ne pouvant justement pas faire ces rotations de bras ni metre les bras dans le dos, l´échauffement est plus en secouant les bras le long du corps.; , important les rotations de la tête. Et garder bien au chaud les épaules pendant les intervalles, c´est la que souvent les problémes commencent car les muscles se sont refroidis, donc secouez vous de nouveau aprés la pause café.

    Ce n´est pas parce que vous allez augmenter la puissance de votre arc que votre score va s´améliorer, vous avez plus de chance de vous faire mal ( tendinite ….). Si vous commencer á trouver que votre arc est dur et difficile de tirer , réduisez votre puissance d´arc, C´est possible de faire de bon scrore avec peu de puissance. je le prouve: je tire en competition á 70mts et la puissance de mon arc est de 26,5 livres! Bien sûr c´est plus de travail surtout avec le vent. Alors 32 livres c´est encore plus facil. bons tirs

    1. Merci Patricia pour ces informations, vous êtes une preuve vivante de mon article.

Déposez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.